Préhistoire - Lascaux - Le Groupe Des « Bisons Adossés » De Lascaux Étude De La Technique De L'artiste Par Analyse ...

[ Pobierz całość w formacie PDF ]
Modele+
ARTICLE IN PRESS
L

anthropologie
■■
(2006)
■■■
Article original
Le groupe des « bisons adossés » de Lascaux. Étude
de la technique de l

artiste par analyse des pigments
of Lascaux
Access to the artist know-how by pigment analyses
The

back to back bison

s panel

Colette Vignaud
a,b,e,
*
, Hélène Salomon
b
, Emilie Chalmin
c
,
Jean-Michel Geneste
d
, Michel Menu
b
UMR 171 du CNRS, Palais du Louvre,
Porte des Lions, 14, quai François-Mitterrand, 75001 Paris, France
c
ESRF, Grenoble, France
d
Centre national de préhistoire, UMR 5199 du CNRS, 38, rue du 26
e
RI, 24000 Périgueux, France
e
UPR 15 du CNRS, Laboratoire Interfaces et Systèmes Électrochimiques,
4, place Jussieu, 75252 Paris cedex 05, France
a
22, rue des cinq diamants, 75013 Paris, France
b
C2RMF
Résumé
La scène naturaliste des « bisons adossés » de Lascaux, déjà étudiée par les archéologues, pose la
question de la conception d

une telle figure par les artistes magdaléniens. Afin de déterminer les diffé-
rents modes d

application, la nature des matières picturales employées et leur mode de préparation, plu-
sieurs prélèvements ont été étudiés par microscopie électronique. Six prélèvements, provenant de zones
caractéristiques de ces deux bisons, nous permettent de reconstruire les gestes et de comprendre les
intentions de ces hommes.
© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Abstract
The painting matter of the

back to back bison

s panel

of Lascaux was examined and analysed by
electron microscopy in order to understand the know-how of Magdalenian artists. The observation of
several samples coming from specific areas of the two bisons give an access to the nature of the used
*
Auteur correspondant.
Adresse e-mail :
0003-5521/$ - see front matter © 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Pour citer cet article : C. Vignaud et al., Le groupe des « bisons adossés » de Lascaux...,
L
anthropologie (2006), doi: 10.1016/j.anthro.2006.07.008.


ARTICLE IN PRESS
2
C. Vignaud et al. / L

anthropologie
■■
(2006)
■■■
pigments, to the preparation mode used to obtain various colours and also to the application mode.
Thanks to this physicochemical approach, we can make hypotheses about the mind and the gestures of
the artists.
© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Mots clés : Art pariétal ; Pigment ; Lascaux ; Microscopie ; MET/MEB/EDX
Keywords: Rock art; Pigment; Lascaux; Microscopy; TEM/SEM/EDX
1. Introduction
avère que le bison est présent, en
peinture comme en gravure, durant le magdalénien (Fond de Gaume, Les Combarelles) mais
aussi, avant cette même période, durant les phases gravettiennes et le début du solutréen
comme l

étude de grottes plus anciennes, il s


attestent les grottes d

Arcy-sur-Cure, de Pech Merle et Cougnac (
Valladas et al.,
1999
).
Dans deux scènes caractéristiques de Lascaux, celle du « Puits » et celle des « Bisons ados-
sés », l

animal ne fait pas partie d

un assemblage à caractère mythologique, comme cheval-
agit
pas de figures conventionnelles, codifiées, selon un rituel institué depuis le début de la pein-
ture pariétale paléolithique (
Ruspoli, 1986
;
Leroi-Gourhan, 1971
). Nous sommes dans les
deux cas en face de scènes d
œ
uf-bouquetin dans le Diverticule axial ou cheval-auroch-cerf dans la Rotonde. Il ne s

action très « naturalistes ».
La scène du « Puits », avec son « bison blessé », a fait l


objet d

une étude, approfondie et
déjà publiée, des matériaux utilisés par l

artiste. Nous avons pu y mettre en évidence entre
autre, l
exécution (
Aujoulat et al., 2002
;
Chalmin et al., 2003
).
Dans cette étude de la scène des « bisons adossés », nous montrerons comment, par l

existence de deux phases d


utili-
sation parallèle de différentes techniques physicochimiques, il est possible d

approcher au plus
près les gestes de l

artiste lors de l

approvisionnement en matières premières et de la prépara-
application du pigment ont été exploités par les artistes
selon la nature de la paroi. Ces gestes ont été relevés par les archéologues dans la grotte de
Lascaux. Le « crachis » avec un système de cache a été préféré souvent pour des surfaces
très rugueuses, le pinceau pour des surfaces plus lisses ou afin de tracer des traits pour lesquels
le système de cache n

était pas utilisable. En ce qui concerne les « bisons adossés » Norbert
Aujoulat (
Aujoulat, 2004
) cite le crachis pour la masse des animaux et le pinceau pour les
membres, les queues et les sabots.

1.1. Description
agit de deux
males aux caractères sexuels marqués. Celui de gauche est figuré au printemps lors de la
mue ; il perd son épaisse fourrure laineuse noirâtre d


hiver laissant apparaître la toison plus
Pour citer cet article : C. Vignaud et al., Le groupe des « bisons adossés » de Lascaux...,
L
anthropologie (2006), doi: 10.1016/j.anthro.2006.07.008.
Le bison occupe une place essentielle dans la peinture pariétale et les sanctuaires ornés
comme Lascaux et Altamira. Il est plus précisément représenté dix-sept fois dans la grotte de
Lascaux. À travers l
b
tion des matières picturales.
Par ailleurs, différents modes d
La scène des « bisons adossés » (2,40 m de large) (
Fig. 1
) occupe dans la Nef une niche à
part en contrebas de la Grande Vache noire, dans la zone la plus reculée. Il s

ARTICLE IN PRESS
C. Vignaud et al. / L

anthropologie
■■
(2006)
■■■
3
Fig. 1. Panneau des « bisons adossés » et localisation des prélèvements © C2RMF.
Fig. 1. Panel of the

back to back bisons

and location of samples © C2RMF.
claire de l

été. En revanche, celui de droite a conservé son pelage d

hiver, plus sombre (
Hai-
artiste a profité de la topographie de la paroi, formant une niche régulièrement
concave, pour situer les deux bisons divergents qui s

intimident mutuellement au moment des
prémices du rut. Leur arrière-train, leur queue dressée et leurs pattes postérieures se croisent.
C


est une étude d

après nature portant sur le comportement animal et dans un contexte saison-
nier.
Les archéologues ont pu y voir le symbole de la sélection naturelle avec la pulsion féconda-
trice, la rivalité et la lutte pour la suprématie.
D

un point de vue artistique, la qualité d

il est complètement
estompé pour les membres postérieurs. À la hauteur des croupes, les deux silhouettes se disso-
cient par un jeu très étudié de zones de réserve et de dégradés, renforçant cet effet de tridimen-
sionnalité (
Aujoulat, 2004
).
Ce groupe, aux couleurs noire et ocre très vives et aux contours non gravés, a beaucoup
souffert avec le temps, moins par l

affadissement des couleurs que par des desquamations
localisées de la paroi. En particulier, c


est un enlèvement bien placé qui figure actuellement
l

œ
il du bison gauche. L

artiste lui-même n

avait pas esquissé les yeux de ces deux bisons.
état de surface de la paroi. Celle-ci présente des encroûtements
irréguliers, dont les nombreuses lacunes montrent de petites plages corrodées, comme dans
l
Il est important de noter l


Abside, le Passage et le Puits. La couleur ocre jaune de la partie supérieure de la paroi est
Pour citer cet article : C. Vignaud et al., Le groupe des « bisons adossés » de Lascaux...,
L

anthropologie (2006), doi: 10.1016/j.anthro.2006.07.008.
nard, 1972
). L
exécution au niveau des membres et des sabots,
montre une maîtrise et un souci évident de traduire la perspective. En particulier, le caractère
bisulque des sabots est bien marqué pour les membres antérieurs alors qu
ARTICLE IN PRESS
4
C. Vignaud et al. / L

anthropologie
■■
(2006)
■■■
argile. Cette zone fut indurée par des exsudations carbonatées, créant un fin
voile translucide. La partie inférieure présente des formations ponctuelles postérieures de cal-
cite blanche. De telles formations sont également visibles dans le corps de l


animal de droite.
Six prélèvements ont été effectués avec une lame de scalpel (
Tableau 1
).
Le bison de gauche est noir et rouge ; les prélèvements (101) (
Fig. 2
) et (104) sont repré-
sentatifs de la région noire, l

un est prélevé sur le sabot droit, l

autre sur la queue. Le prélève-
ment (102) (
Fig. 2
) concerne le rouge de la toison d

été, au bord d

une écaille.
autre
part de son dos dans une zone déjà écaillée près du garrot. Le pigment rouge (103) a été pré-
levé sur sa ligne de sexe, au centre (
Fig. 2
).
Les prélèvements (104) et (106) proviennent d

une part de la queue du bison droit, d

2. Méthodologie
Nous allons illustrer sur le prélèvement (101) la démarche expérimentale employée pour
l

étude de ces prélèvements.
2.1. Microscope binoculaire : à l

échelle du millimètre
Le plus souvent le résultat du prélèvement est une poudre qui contient le pigment, des tra-
ces de calcification postérieure à la peinture et des composants issus du substrat (support parié-
tal).
Vu à la binoculaire, le pigment du prélèvement (101) recouvre de façon hétérogène (
Fig. 3
)
une matière épaisse et sèche, constituée de calcite jaune et ponctuellement blanche, éléments
constitutifs de la paroi (
Fig. 4
).
2.2. Microscope électronique à balayage (MEB) : à l

échelle du micromètre
Les différents morceaux sont ensuite placés dans une coupelle de nickel pur de quelques
millimètres de diamètre et observés en MEB avec en parallèle, possibilité d

analyse EDX (ana-
lyse par spectrométrie d

énergie des rayons X induits sous faisceau d

électrons). Le nickel a
émission X, NiK et NiL interférent peu avec les raies des éléments
généralement rencontrés dans les prélèvements de matière picturale préhistorique, eux-mêmes.
Selon la quantité et la friabilité de la matière, une partie peut être réservée pour être incluse
ultérieurement dans une résine, une autre pour la microscopie électronique en transmission.

2.3. Coupe transverse
Une partie du prélèvement (101) a été enrobée dans une résine et après coupe transverse
observée à la binoculaire (
Fig. 5
) puis en MEB (
Figs. 6 et 7
). L

intérêt de ce type de prépara-
en lire et interpréter la strati-
graphie. Grâce au bon contraste des électrons rétrodiffusés, apparaît (
Fig. 6
) sur un support de
calcite une masse argileuse riche en fer enrobant de gros grains de silice et de calcite arrondis
et ponctuellement de petits amas contenant le pigment noir à base d

oxyde de manganèse
(
Fig. 8
). À plus fort grossissement, le pigment noir minoritaire à base de manganèse (
Fig. 9
)
apparaît intégré (
Fig. 7
) dans de petites boulettes d


argile. L

oxyde de manganèse récolté sous
forme de bloc, aurait été réduit à l

état de poudre, pour faciliter son incorporation dans un
mélange préalable composé d

argile, de grains de calcite et de grains de silice.
Pour citer cet article : C. Vignaud et al., Le groupe des « bisons adossés » de Lascaux...,
L
anthropologie (2006), doi: 10.1016/j.anthro.2006.07.008.
due au placage d
été choisi car ses raies d
tion est de laisser en place les différents matériaux présents et d

Tableau 1
Liste des prélèvements provenant des « bisons adossés » (la Nef)
Table 1
Samples from

back to back bisons

(La Nef)
Prélèvement
Binoculaire
MEB
n
o
Couleur Aspect
Calcite
Environne-
ment
Pigment
Charge ou
matrice
MET [axe de
zone]

interprétation
101 Bison de gauche noir et
rouge, sabot avant droit
Noire Épais et sec Calcite
blanche et
jaune
Grains de
calcite
Coton de Mn-Ba Argile ocre avec
des grains de fer
Hollandite
[210],
Cryptomélane
[100], [100],
[010]
Mélange
anthropique.
Traces de mercure.
Pinceau.
102 Bison de gauche, dans
le rouge, au bord de
l
Rouge Très peu
épais
Calcite jaune Des grains de
quartz
arrondis
Fe et Si
Pollué, matière
organique
Coupe très lisible
écaille
103 Bison de droite, ligne
du sexe, au centre
Rouge Deux débris
Fe en boules
(facettées) 1
μ
m

et plaquettes de
2
μ
m. Coton de
Mn-Ba (aiguilles
de 0,5 à 1
μ
m)
Hématite
[

111][0

11]
Magnétite
[

215]
Cryptomélane
[134]
Superposition au
pinceau de rouge
sur crachis noir
104 Queue du bison de
gauche
Noire
Pigment pris
dans la calcite
jaune
Cubes et
aiguilles de
calcite, quartz
rond
Mn-Ba en amas
floconneux
(5

10
μ
m

)
et coton
Argile et ocre
très dispersée
sur le support de
calcite
Cryptomélane
tétra [001],
[001]
Pinceau
105 Arrière-train du bison
de droite
Rouge
sur noire
Bicouche Brun dans
calcite jaune
Boules de Fe 1
μ
m

et plaquettes de
2à3
μ
m. Coton de
Mn-Ba,
Hématite
Magnétite
[

37

1],
Cryptomélane
[

131] en
mikado
Deux couches
compactes de
200
μ
m chacune
au pinceau
106 Dos du bison de droite,
garrot écaillé
Noire Boulette
compacte et
débris
Pas de calcite Amas d

argile Coton de Mn-Ba-
K (fibres) coton de
fines aiguilles de
1
μ
m
Amas d

argile
au potassium.
Pas de calcite
Cryptomélane
[001], [001],
Todorokite
[3

11]
Aiguilles plus
longues et plus
fines que sur (104)
Observations

[ Pobierz całość w formacie PDF ]